Le E-commerce pour tous : infos, actus et conseils pratiques

Rétrospective 2013 et prévisions 2014 pour l’e-commerce

« Les revenus issus de la vente en ligne ont augmenté de 13,5 % en un an »

Bilan positif pour le e-commerce 2013Alors que les soldes d’hiver et la Saint-Valentin viennent de se terminer il y a peu, l’année 2014 va bon train pour les professionnels de la vente en ligne. C’est en cette période faste que nous choisissons de vous retranscrire l’état des lieux du commerce électronique de l’an passé, et en profitons également pour mettre en lumière les perspectives d’avenir pour 2014, le tout issu de différentes études Web… L’heure du bilan du e-commerce 2013 a ainsi sonné, place aux chiffres !

Et cette année encore, malgré une conjoncture économique qui reste compliquée au niveau national, d’après la Fevad, le constat est toujours positif dans l’ensemble pour les e-commerçants, avec notamment une progression de 17 % de nouveaux sites marchands français, et un nombre de transactions en ligne effectuées par les internautes qui atteint les 600 millions.

La suite en détail…

 

Une baisse du panier moyen contrebalancée par un chiffre d’affaires record

 

Selon les chiffres de la Fevad, la croissance est toujours de mise pour le marché du e-commerce français. Les ventes en ligne enregistrées sur l’année 2013 se seraient élevées à 51,1 milliards d’euros, soit une augmentation de 13,5 % en un an et un chiffre d’affaires multiplié par 6 entre 2005 et 2013.

Ces résultats sont, entre autres, la conséquence d’une offre toujours plus importante. En effet, toujours selon la Fevad, les sites marchands français seraient désormais 20 000 de plus que l’an passé, portant à 138 000 le nombre de sites actifs à ce jour.

Dans la même lignée, les web-acheteurs sont eux aussi plus nombreux et achètent plus : Médiamétrie note une hausse de 5 % du nombre de consommateurs en ligne, avec une moyenne de 18 transactions par an et par acheteur (2 de plus qu’en 2012). Le nombre de transactions passées sur toute l’année 2013 se calcule alors à hauteur de 600 millions, soit + 17,5 % !

Seul point noir avancé parmi ces bonnes nouvelles : la baisse du panier moyen. Ce dernier s’est vu reculer de 3,5 % pour atteindre les 84,5, contre 87,5 euros en 2012.

 

Les périodes les plus fructueuses de l’année

Parmi les évènements les plus profitables au bilan de l’année 2013, la Fevad relève celui des incontournables et traditionnels achats de Noël, avec des ventes qui ont bondi de 12,5 % et un chiffre d’affaires enregistré à 10,1 milliards d’euros !

WLPanel, lui, ajoute deux autres périodes phares qui ont été celles des fameux soldes d’hiver et d’été. Selon ce dernier organisme, à eux 3, ces évènements clés ont représenté près de 35 % du volume des transactions de l’année entière…

Périodes charnières du e-commerce de l'année 2013

Envolée spectaculaire pour l’Internet mobile

C’est un fait avéré, le m-commerce est bel et bien une des évolutions marquantes du commerce en ligne de ces dernières années. Preuve en est la hausse constante de ce marché.

Ainsi, la Fevad remarque une incroyable évolution des ventes de l’Internet mobile avec + 97 % sur le dernier trimestre 2013 par rapport à celui de 2012. Et WLPanel totalise lui + 75 % de transactions effectuées depuis un appareil mobile sur l’ensemble de l’année :

Evolution de l'Internet mobile en 2013

 

 

Des projections 2014 qui viennent appuyer le bilan positif de 2013

 

Même si selon le CSA, 60 % des français prévoient une baisse de leur pouvoir d’achat pour l’année en cours, la Fevad déclare néanmoins que 88 % des internautes se disent prêts à  commander à nouveau en ligne. Et 15 % d’entre eux comptent le faire depuis un mobile, contre 12 % en 2012.

De plus, selon les mêmes estimations, la croissance du secteur de l’e-commerce devrait se poursuivre à hauteur de 12 %. Autre fait encourageant, nous devrions prochainement observer un ralentissement de la baisse du panier moyen.

Ainsi, le chiffre d’affaires prévisionnel de la vente en ligne pour cette année 2014 est d’ores et déjà annoncé à 57 milliards d’euros, ce qui représenterait près de 6 milliards de plus, en comparaison à l’année 2013.

 

Les internautes plébisciteront la qualité plutôt que la quantité 

Cette année, les consommateurs en ligne seront tout autant exigeants que l’année précédente. Parmi les critères qualitatifs qu’ils recherchent, ceux qui ne seront pas à négliger pour vous, e-commerçants, sont le prix, la facilité de comparaison et la praticité d’achat.

En effet, la Fevad nous indique que 68 % des internautes attendent de trouver sur la toile des prix et remises attrayantes. Le même pourcentage souhaite pouvoir comparer facilement des offres, produits ou services similaires. Et enfin, 67 % choisissent l’Internet plutôt que les magasins fixes pour une raison de praticité et d’aisance d’achat.

L’exigence des Français se traduit également par ce dernier pourcentage : 67 % d’entre eux favorisent la qualité au détriment de la quantité !

Au niveau des produits les plus recherchés en 2014, ce sont les cartes cadeaux, accessoires automobiles, nourriture ou encore produits cosmétiques qui devraient être les plus consommés sur le Web.

 

Cap vers une consommation plus collaborative

2014 sera l’année du social et de l’achat intelligent selon le CSA. 38 % des cybernautes envisagent de se tourner vers un type de consommation davantage participative : co-voiturage, achats groupés, location entre particuliers, etc.

 

 

En conclusion de ce bilan, nous vous conseillons, entre autres, de soigner toujours plus et toujours mieux votre relation client, de mettre un point d’honneur à favoriser le qualitatif plutôt que le quantitatif, de tenir compte de l’évolution constante de votre marché et d’être attentif à la demande, ou encore d’être prêt et d’envisager à l’avance chaque période clé de l’année.

Nous espérons que 2014 sera pour vous une année fructueuse et bénéfique pour votre activité d’e-commerçant :-).

 

A bientôt sur le blog !

 

 

Sources :
- Fevad.com. Bilan du e-commerce en France : les ventes sur internet franchissent la barre des 50 milliards d’euros en 2013. [en ligne]. Disponible sur <http://www.fevad.com/espace-presse/bilan-du-e-commerce-en-france-les-ventes-sur-internet-franchissent-la-barre-des-50-milliards-d-euros-en-2013#topContent> (consulté le 10.02.2014)
- Comarketing news. [E-commerce] Les temps forts et chiffres-clés de 2013. [en ligne]. Disponible sur <http://comarketing-news.fr/articles/item/515-e-commerce-les-temps-forts-et-chiffres-cles-de-2013?utm_source=hootsuite&utm_campaign=hootsuite> (consulté le 10.02.2014)
- ZDNet. e-Commerce : la barre des 50 milliards d’euros franchie en 2013, mais… [en ligne]. Disponible sur <http://www.zdnet.fr/actualites/e-commerce-la-barre-des-50-milliards-d-euros-franchie-en-2013-mais-39797501.htm> (consulté le 10.02.2014)
- Lentreprise.lexpress.fr. E-commerce : 2013, encore une année record. [en ligne]. Disponible sur <http://lentreprise.lexpress.fr/commerce-distribution/e-commerce-2013-encore-une-annee-record_45681.html> (consulté le 10.02.2014)
- Csa.eu. Quelles perspectives pour le e-commerce en 2014 ?. [en ligne]. Disponible sur <http://www.csa.eu/multimedia/data/sondages/data2014/opi20140102-perspectives-pour-le-e-commerce-en-2014.pdf> (consulté le 17.02.2014)

 

Crédits : Sergey Nivens ©Fotolia / ©webloyalty

 

Vous pouvez laisser un commentaire, ou faire un trackback de votre site.

2 Réponses sur l'article “Rétrospective 2013 et prévisions 2014 pour l’e-commerce”

  1. Denis dit :

    Bonjour,

    Comme d’habitude, la FEVAD annonce toujours des chiffres qui tendent à démontrer que le commerce en ligne est toujours en plein essor.

    Oui, il y a un transfert du commerce en dur vers le ecommerce, et la marge de progression est encore forte. Cependant de mémoire, en 2007 c’est 37 000 sites marchands, pour 138 000 à présent.
    C’était par le passé des paniers moyens de plusieurs centaines d’euros (merci les réservations de vols et voyages en ligne), maintenant c’est 84,5 euros.
    Entre le climat économique morose et l’explosion de boutiques dont le panier moyen est faible, il serait bien temps de faire des ratios par secteur d’activité afin de comparer ce qui est comparable.

    13,5% de revenus en plus pour le e-commerce pour 17% de boutiques supplémentaires, je ne suis pas sûr que l’on puisse appeler ça une progression de revenus pour chaque commerçant.

    Bref, ces chiffres ne veulent pas dire grand chose, les résultats annoncés sont présentés de manière à servir de la communication (intérêts ?) de la Fevad…

    Désolé pour la causticité de mes propos mais ce n’est que la réalité.

    En tous cas, bon business à tous en espérant des jours meilleurs!

  2. Ronnie dit :

    Bonjour,

    Je suis tout à fait d’accord avec cet article.

    Une année difficile est passée, mais depuis je dirais octobre 2013 les choses ont changé. L’e-commerce est devenu un réflexe pour beaucoup de consommateurs. La panier moyen a en effet baissé, mais avec une augmentation du chiffre d’affaires.

    La relation client est très importante, il ne faut pas rester anonyme vis-à-vis de ses clients.

Commentez cet Article :

*